Aborder le sujet avec son médecin

Vous êtes convaincu, vous voulez essayer le baclofène pour vous aider à vous débarrasser de votre alcoolisme.
Reste à trouver un médecin prescripteur.
Même si il y en a de plus en plus, cela peut s’avérer délicat.
Quelques pistes pour vous y aider.

Les médecins et/ou les psychiatres n’ont pas la science infuse mais s’ils voient la motivation de leurs patients pour s’en sortir, alors que rien n’a fonctionné jusque là, que de surcroit ils ont étudié le sujet à fond, ils ne peuvent décemment pas refuser une prescription même hors AMM.
Prescription hors AMM qu’ils pratiquent en permanence à coup de benzodiazépines dont l’indication n’a jamais été l’alcoolisme.

Il faut les rassurer, leur montrer votre détermination et surtout leur fournir les documents adéquats qu’ils n’ont pas forcément le temps de rechercher eux-mêmes.

Une relation de confiance s’est certainement établie entre vous et votre médecin traitant.
Il vous connaît.Si il vous a prescrit des analyses sanguines, même si vous ne lui avez pas franchement parlé de votre alcoolisme, en bon professionnel, il sait bien que vous avez un problème de ce côté là.

Si vous n’avez jamais abordé le sujet franchement, ça va être le moment de le faire, car une relation de confiance ne peut se bâtir sur le mensonge.

Si vous avez essayé les traitements traditionnels sans succès, il sait bien que cela n’a pas marché. Et la nouvelle RTU l’autorise officiellement à vous prescrire du baclofène.

Ne jouez pas les apprentis médecins vous même : n’imposez pas le traitement, suggérez le habilement.

Essayez d’expliquer que vous êtes au bout du rouleau.
Que vous voulez vraiment vous en sortir.
Qu’enfin vous avez un espoir.
Que vous avez entendu parler du baclofène, Que vous vous êtes documenté à ce sujet, qu’une RTU a été accordée, et que vous voudriez vraiment essayer.
En a t il lui même entendu parler ?

Et là trois cas de figure possibles

1) Le médecin prescrit déjà du baclofène.
Il est convaincu et il vous suit à fond dans la démarche : ça c’est l’idéal !

2) Qu’il en ai entendu parler ou pas il vous assène un non catégorique.
C’est mal parti mais à y être autant essayer d’argumenter, comme indiqué ci dessous (c’est juste une piste, chacun sa propre méthode !)
Si il n’y a vraiment rien à en tirer : passez votre chemin, et cherchez en un autre.
Les psychiatres sont souvent beaucoup plus ouverts.
Pas la peine de prendre des rendez vous partout.
Tâtez le terrain par téléphone dans un premier temps : annoncez clairement la couleur, pour savoir si il refuse catégoriquement de prescrire, si il prescrit, si il est intéressé (dans ces deux dernières hypothèses, bien évidemment prise de rendez vous tout de suite !)

L’ASSOCIATION AUBES peut également vous être très utile car elle commence à avoir un réseau de médecins qui s’étoffe de plus en plus.

Personnellement, n’ayant pas de médecin traitant, c’est cette association via le forum (www.baclofène.fr ) qui m’a indiqué le nom de mon médecin prescripteur.

3) Enfin, votre médecin peut vivre sur une île déserte … Et peut ne pas en avoir entendu parler, ou vaguement, mais ne pas en savoir plus que ça.
Peut être est il prêt à tenter l’aventure, mais il n’y connait rien aux dosages, il a peur de la prescription hors AMM, il se pose des questions.

Et c’est là que votre « dossier  » et vos arguments peuvent emporter sa décision de se lancer avec vous dans l’aventure !

Le principe de base c’est de répondre à une objection exprimée en apportant une preuve.

Par exemple :
Il n’y a pas d’études : il y a eu des études de cas menées en ouvert par le Docteur Renaud de Beaurepaire et les résultats semblent édifiants : 88% de réussite.

Une étude randomisée en double aveugle, baclofène contre placébo menée par le Professeur Jaury est en cours. « Traitement de l’alcoolisme : essai thérapeutique randomisé en double aveugle pendant un an en milieu ambulatoire du Baclofène versus placebo », avec des doses pouvant aller jusqu’à 300 mg de baclofène.

ET AUSSI

UN FORUM MEDECINS :

  • Autre paramètre très intéressant, voire essentiel : le forum médecins crée par l’association AUBES.
  • Réservé au corps médical uniquement, les prescripteurs échangent leurs expériences, questions concernant le traitement. C’est un forum d’entre aide, les prescripteurs aguerris aidant leurs confrères novices. Incitez vivement votre médecin à s’y inscrire. Il se sentira moins seul, épaulé, accompagné et ce sera tout bénéfice pour lui :

Forum médecins

LA PRESCRIPTION HORS AMM :

Sur la prescription hors AMM: la prescription hors AMM n’est pas interdite.
Fournissez lui ce document (téléchargeable ci dessous)

Neuro48Prof

MAIS SURTOUT

UNE RTU (recommandation temporaire d’utilisation) POUR LE BACLOFENE

Lors de son intervention au colloque organisé le 3 juin 2013 à Paris, Dominique Maraninchi, directeur général de l’ANSM , a annoncé que la recommandation temporaire d’utilisation (RTU) du baclofène que nous appelons de nos voeux depuis des mois, serait enfin accordée d’ici fin juin, début juillet 2013.

A ce jour, 14 février 2014 : toujours rien, mais les négociations avancent et c’est pour très bientôt.

D’une durée de trois ans, cette RTU permettra l’autorisation de la prescription dans l’attente de la fin des essais en cours qui débouchera selon toute vraisemblance sur une extension d’AMM du baclofène au traitement de l’alcoolo dépendance.

Cette RTU est enfin effective, depuis mars 2014, et tous les médecins peuvent désormais prescrire du baclofène dans le traitement de l’alcoolo dépendance, avec les restrictions énoncées dans cet article :

Que dit la RTU accordée au baclofène ?

UN FORMULAIRE D’INFORMATION

Et proposez lui de signer ensemble le formulaire d’information pour les personnes qui demandent à bénéficier d’un traitement par le baclofène.

Ce document établi par Renaud de Beaurepaire le rassurera.

Téléchargez le ci dessous

Formulaire_baclofene

Si malgré tout cela votre médecin est encore hésitant, précisez que vous tenez absolument à avoir un suivi médical, que vous aimeriez bien éviter d’avoir à acheter du baclofène par internet, et que vous lui seriez très reconnaissant de vous accompagner dans ce parcours.

Demandez lui de faire un essai, le temps de bien se renseigner.

Signez conjointement le formulaire (prévoyez deux exemplaires,un pour chacune des parties) et proposez lui de commencer ainsi :

  1. « Je fais une analyse de sang pour voir où j’en suis, car je suis très inquiet sur mon état de santé. Et de la sorte vous pourrez suivre mon évolution.
  2. J’essaie pendant un mois aux doses habituelles, et même un peu plus soft(avec un peu de chance il est sur son Vidal et peut confirmer ce que vous allez lui dire, sinon suggérez de vérifier avec lui!)
    • Les doses ne seront pas hors AMM.
    • Proposez un démarrage doux, cela va le rassurer.

    Je commence tranquillement à 15mg par jour : 1/2 matin(9h), midi(13 h) et soir (17 h) ,

    J’attends 4 jours et je passe à 30 mg par jour, pendant 3 jours et j’augmente de 10 mg tous les 7 jours.(n’hésitez pas à faire un tableau à la main avec les dates, vous montrez que vous êtes organisé et donc décidé).

  3. Je reviens vous voir dans un mois avec une nouvelle analyse de sang et on fait le point. »

Si tout se passe bien vous repartez avec 2 analyses de sang (rassurantes pour votre médecin aussi), et une prescription de baclofène .

Vous avez déjà apporté un bon nombre d’arguments…et éliminé pas mal d’objections.

N’oubliez pas de vous inscrire sur le forum :

www.baclofène.fr

sur lequel vous pourrez :

  1. partager vos expériences,
  2. échanger sur votre parcours avec d’autres malades,
  3. recevoir une aide personnalisée par les administrateurs du forum
  4. et communiquer avec un médecin prescripteur.

En cas de refus catégorique malgré tous ces arguments, ce forum vous indiquera un médecin prescripteur dans votre région.

 

 

Commentaire

Aborder le sujet avec son médecin — 2 commentaires

  1. J’ai imprimé le commentaire « aborder le sujet avec son médecin », mais les très grandes réticences de mon psychiatre et de mon médecin traitant concernant la prescription hors AMM me posent problème.
    Comment me rapprocher de cabinets de psychiatres ou médecins prescripteurs ?
    Je vous remercie d’avance.