Cocaïne et Crack

La cocaïne

Le chlorhydrate de cocaïne est obtenu à partir des feuilles de l’Erythroxylon Coca, un arbuste d’Amérique du Sud.
Son apparence physique présentée sous forme de poudre blanche floconneuse et cristalline (comme du sucre fin), souvent coupée à l’aide de sucre, de fécule de maïs, de poudre de talc, de laxatif, etc., ainsi qu’à l’aide d’autres substances qui procurent des effets d’engourdissements analogues, notamment la benzocaïne.
Elle est peu soluble dans l’eau et d’une saveur amère.
Elle provoque une sensation d’engourdissement (anesthésie) sur la langue lorsqu’on la goûte.

Les doses mortelles sont les doses proches de 1 g.

Elle est habituellement inhalée (sniffée) ou injectée.
Il faut environ 1/2 heure pour ressentir les premiers effets.
15 secondes par voie injectable pour atteindre l’euphorie.
Ceci aboutit à une toxicomanie qui provoque une excitation du cerveau à l’origine d’une diminution de la sensation de la fatigue.
La cocaïne est classée dans la catégorie des stimulants, qui comme les amphétamines, la caféine et la nicotine, accroissent l’activité du système nerveux.
La cocaïne agit en inhibant la réabsorption de la dopamine des neurotransmetteurs dans certaines parties du cerveau.
La dopamine reste donc dans la synapse, ce qui provoque une augmentation des signaux sur la neurone postsynaptique.

Le crack

Le crack s’obtient par la transformation de la cocaïne selon une formule simple.
La cocaïne est mélangée avec du bicarbonate de soude, avec de l’éther ou avec de l’ammoniaque.
Les formules sont différentes comme les résultats.
Ainsi on trouve du crack sous forme de bloc de cristaux ou de poudre. La consommation se fait par voie respiratoire (le crack se fume).
Le crack et le freebase résultent du traitement que l’on fait subir au chlorhydrate de cocaïne à l’aide de solvants volatils ou d’une base légère comme le bicarbonate de soude.
On obtient alors une préparation de cocaïne qui supporte la vaporisation, et permet la consommation par voie respiratoire (on peut fumer du crack ou de la freebase).
Cette substance présente des effets secondaires extrêmement dangereux.

Les effets

Les effets à court terme

  • Sensation de plaisir et de bien-être;
  • Une grande énergie;
  • Sentiment d’invincibilité;
  • Euphorie;
  • Mauvaise coordination;
  • Hallucination visuelle, auditive (consommations répétées);
  • Tendance à la violence (consommations répétées);
  • Réflexes plus rapides;
  • Perte d’appétit;
  • Sécheresse de la bouche et/ou de la gorge;
  • Fièvre;
  • Changement du rythme cardiaque et de la tension artérielle;
  • Difficultés à respirer;
  • La cocaïne inhalée peut causer des dommages à la paroi nasale;
  • Par injection risque de contacter une infection grave;
  • Réduction de la performance sexuelle ou de la libido.

Effets secondaires (long terme)

  • Anxiété, hallucination et paranoïa;
  • Dépression;
  • Perforation de la cloison nasale;
  • Rythme cardiaque et respiratoire est rapide;
  • Douleurs thoraciques;
  • Sudation est abondante;
  • La perte d’appétit amène une malnutrition;
  • Chez la femme, irrégularisation ou disparition du cycle menstruel.

Lors de la grossesse

  • L’abus de la cocaïne par les femmes enceintes réduits le poids à la naissance, augmente la fréquence de mortalité et accroît les malformations congénitales.
  • Risques d’accidents vasculaire intra-utérins.

Le nouveau né

  • Le nouveau né subit un stress considérable à la naissance en raison des effets du sevrage de la cocaïne.
  • Intoxication et/ou symptômes de sevrage; Irritabilité; Agitation; Augmentation du tonus; Tremblements; Frayeur, pleurs inconsolables;
  • Augmentation du rythme respiratoire, risques de convulsion, troubles du sommeil et de la respiration; Possibilité de retard sur le développement et de troubles neuro-comportementaux.

Overdose

Comportements changeants ou violents;
Une mauvaise coordination;
Des mouvements convulsifs;
Des hallucinations;
Des douleurs ou des pressions dans la poitrine;
Des nausées;
Une vision floue;
De la fièvre;
Des spasmes musculaires;
Des convulsions et la mort.