Introduction au circuit de la récompense

Le circuit de la récompense est une partie du système nerveux central reliant certains groupes de neurones responsables de fortes sensations de plaisir et de satisfaction.

Son rôle est de gratifier les fonctions vitales de l’organisme.

Ce système de « récompenses » est indispensable à la survie, car il fournit la motivation nécessaire à la réalisation d’actions ou de comportements adaptés, permettant de préserver l’individu et l’espèce.

Au cours de l’évolution, un circuit qui « récompense » l’exécution de ces fonctions vitales par une sensation agréable s’est mis en place dans notre cerveau.
Son rôle s’est ensuite élargi pour nous inciter à répéter les expériences plaisantes apprises au cours de la vie.

Plus précisément, le système de récompense est constitué de
trois composantes :

  1. affective, correspondant au plaisir provoqué par les « récompenses », ou au déplaisir provoqué par les « punitions » ;
  2. motivationnelle, correspondant à la motivation à obtenir la « récompense » ou à éviter la « punition » ;
  3. cognitive, correspondant aux apprentissages généralement réalisés par conditionnement.

Les drogues assujettissent ce circuit, stimulant son activité avec une force supérieure à celle de n’importe quelle substance naturelle.

Certains psychotropes, comme l’alcool ou les opioïdes, agissent directement sur ce système quand ils sont ingérés, inhalés ou injectés dans l’organisme.

Le dysfonctionnement du système de récompense serait à l’origine de troubles du comportement (alimentaire, affectif, sexuel …), ou à la dépendance à des substances (psychotropes) et à des situations (jeux d’argent, jeux vidéos…)

Ce système existe chez de nombreuses espèces : des expériences ont montré son existence chez le poisson rouge, le marsouin, le pigeon, le rat, le chat, le singe et bien sûr l’être humain.
Ce qui suggère qu’il existe dans toutes les grandes classes d’animaux, tels les poissons, les oiseaux et les mammifères.

Avec des dispositifs d’auto-administration et des techniques expérimentales apparentées, les neurobiologistes ont cartographié les régions cérébrales impliquées dans les comportements d’addiction, et ont découvert le rôle essentiel du circuit cérébral de la récompense.

 

Les commentaires sont fermés.