« Baclofen reduces cocaïne craving » Vidéo sous titrée en Français

Vidéo présentée lors du colloque organisé par l’association AUBES le 26/06/2010, cette vidéo montre l’action du baclofène sur la dépendance à la cocaïne, et fut commentée en ces termes par Renaud de Beaurepaire :

 Elle provient d’une équipe d’américains menée par Anna Rose Childress, qui est addictologue.
Cette image provient de cerveau de cocaïnomanes sevrés et à qui on montre un indice de prise de cocaïne, par exemple une ligne blanche, ou quelque chose qui rappelle la drogue et qui déclenche chez eux l’envie d’en reprendre.
C’est une chose très connue, c’est un modèle utilisé universellement par l’imagerie cérébrale, c’est très intéressant d’ailleurs.
Quand on montre à quelqu’un qui a été sevré en cocaïne un indice qui lui donne envie d’en prendre, on voit s’allumer son cerveau : toutes sortes de structures impliquées dans la dépendance aux drogues et qui s’appellent l’amygdale, l’insula, le striatum, deviennent hyperactives quand la personne a envie, quand elle a du craving.

L’image allumée de gauche est l’image du craving d’un cerveau qui a envie de drogue.
A droite, les patients ont été traités par baclofène : rien ne s’allume.

Voilà donc une démonstration par l’imagerie cérébrale de l’efficacité du baclofène.


« Baclofen reduces cocaine craving » sous titrée

Baclofene et orgasme

08 août 2012 :

Gardez toujours à l’esprit que : La sexualité est largement impactée par l’alcoolisme. Souffrir de cette maladie pendant des années, parfois des décennies, et exiger une sexualité parfaite comme si rien n’avait eu lieu relève d’un doux délire. Même une abstinence retrouvée, des années seront peut être nécessaires pour retrouver un semblant de « normalité » à tous les niveaux, y compris sexuel. De plus, il semblerait que consommer de l’alcool pendant le traitement puisse s’avérer ralentir le processus, voire contre productif dans certains cas, contrairement à ce que l’on avait coutume de dire il n’y que ne serait ce 2 ans « 

 

Alors là, la nouvelle est moins bonne.

A haute dose, nous avons constaté l’apparition d’un effet secondaire assez ennuyeux, notamment pour les personnes chez lesquelles l’épanouissement sexuel occupe une place importante.

Cet effet secondaire n’avait jamais été répertorié, étant donné que la prescription à haute dose par voie orale à grande échelle est toute récente, et que les patients par honte n’osaient certainement pas en parler.

Il s’agit d’anorgasmie :

L’anorgasmie est une absence réitérée et persistante d’orgasme (DSM-III), le désir étant conservé. Cette pathologie souvent attribuée exclusivement à la femme se rencontre également chez l’homme mais de façon plus rare. Elle peut être provoquée par des médicaments tels que les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine.

J’ai personnellement constaté une grande difficulté, puis une impossibilité à atteindre l’orgasme. J’étais à un fort dosage (260 mg), et n’en ayant pas honte j’en ai parlé sur le forum.
Rapidement, d’autres sont venus témoigner de la même difficulté.

Sur www.baclofene.fr, nous avons crée un fil intitulé : modification de la sexualité (http://www.baclofene.fr/sondages-baclofene/modification-sexualite-t1906.html), sur lequel les membres du forum pouvaient s’exprimer et faire part de leurs expériences sur le sujet.

Il est apparu que ce problème survient chez certains aux alentours de 100/110 mg de baclofène par jour.

Cela se traduit par :

  • – Un désir intact, donc libido intacte voire plus importante qu’avant. Erection bien présente chez l’homme, lubrification normale chez la femme.
  • – Plaisir présent
  • – L »orgasme libératoire est par contre beaucoup plus long, voire impossible à atteindre.
  • – Et même lorsqu’il survient, il est de moins bonne qualité. Les contractions vaginales sont faibles et peu nombreuses. Les contractions accompagnant l’éjaculation idem.

Nous avons émis l’hypothèse que l’action myorelaxante du baclofène empêchait les contractions réflexes de certains muscles entrant en jeu lors du déclenchement de l’orgasme.

N’étant pas médecins, cette explication vaut ce qu’elle vaut.

De mon côté, je me suis renseignée et j’ai trouvé un abstract évoquant ce problème.

Cet abstract est paru en 2006, et concernait des patients handicapés sous baclofène par voie intrathécale, qui avaient le culot d’avoir du désir et désiraient jouir 😉 Et certaines de ces personnes ayant rapporté cet effet indésirable d’anorgasmie, une étude a été réalisée.
Cet abstract, que je reproduis ci-dessous, a été reconnu comme toujours d’actualité en juin 2011.

La traduction venant de google …merci de votre indulgence.

CAS CLINIQUES :

Cas n ° 1 est une femme de 25 ans avec une paralysie cérébrale spastique diplégiques qui avait des problèmes fonctionnels croissants.

Elle n’avait jamais été traitée avec des médicaments pour sa spasticité. Elle a commencé le baclofène, 10 mg le soir, une titration de dose allant jusqu’à 10 mg quatre fois par jour (QID) pendant 4 semaines.

Lors du suivi, elle a pris 10 mg trois fois par jour (TID), comme dosage QID qui a causé de la fatigue.

Elle a noté des améliorations dans le ton et la fonction, mais a aussi noté une nouvelle difficulté pour atteindre dans l’orgasme ainsi qu’une diminution de l’intensité de l’orgasme. (Elle a indiqué n’avoir auparavant aucune dysfonction sexuelle.)

L’orgasme peut être atteint, mais une stimulation supplémentaire (par exemple, vibromasseur) était nécessaire. Le patient ajuste actuellement son dosage de baclofène pour l’activité sexuelle afin de minimiser la dysfonction sexuelle.
Une revue de littérature a révélé la possibilité que le baclofène induit la dysfonction sexuelle: ainsi, le fonctionnement sexuel a été abordé dans l’examen des systèmes de patients a débuté le baclofène, entraînant des cas 2 et 3.

Cas n ° 2 est un homme de 49 ans qui a développé diplégie spastique d’origine inconnue après une maladie à 5 ans. Il n’avait jamais été traité avec des médicaments antispasmodiques et a été commencé le baclofène 10 mg au coucher, avec des instructions pour titrer progressivement jusqu’à une dose maximale de 20 mg QID. Lors du suivi, il a noté des améliorations dans le ton et la fonction, de fatigue mineure en fin de journée. Après interrogatoire, il a noté une diminution du désir sexuel / libido inversement proportionnelle à la dose de baclofène. Il a indiqué qu’il était en mesure d’atteindre et de maintenir une érection, ainsi que l’éjaculation / orgasme sans difficulté. Il a continué sur le baclofène comme la sédation a été doux et la baisse de la libido n’est pas inquiétant.

Cas n ° 3 est de 47 ans, une femme avec une histoire de 3 ans de C3 ASIE-D (American Spinal échelle de classification Injury Association, le grade D, niveau cervical 3) tétraparésie d’un abcès épidural précédente. Sa spasticité a été gérée avec le baclofène, 10 mg TID, et le dantrolène, 25 mg QID. Le dantrolène a été interrompu en raison de plaintes de faiblesse, et le baclofène a été augmentée à 10 mg tid et 20 mg au coucher. À la dose accrue de baclofène, le patient a noté des améliorations dans le ton, mais a été incapable d’atteindre l’orgasme. Cela ne répond pas à la stimulation sexuelle accrue ou des aides sexuelles. Elle a continué à profiter de l’activité sexuelle et ont choisi de rester sur le baclofène pour le ton et les avantages fonctionnels.

Le GABA est un neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central, au niveau des deux le cerveau et la moelle épinière. Les effets du baclofène et d’autres agonistes GABA-B sur le fonctionnement sexuel ont été principalement étudié en utilisant des modèles animaux. Les deux hommes et les femmes les rats traités avec le baclofène par voie orale ou parentérale démontré réduite comportement sexuel / libido, indépendant de déficience motrice.2,3 Ces études suggèrent un dysfonctionnement d’influence baclofène et le GABA sexuelle par réflexe inhibant à la fois comportementales et physiologiques réponses. De même, nos cas suggère au moins deux sites possibles d’effet: le cerveau (l’inhibition comportementale, cas 2) et le cerveau / colonne vertébrale réflexe de la moelle (cas 1 et 3).
Le mécanisme sous-jacent du GABA sur le comportement sexuel est toujours incertaine. Baigner l’hypothalamus avec le muscimol GABAergiques médicaments et phaclofen nettement diminué les concentrations de sérotonine LCR, avec une diminution de la lordose accompagne chez les rats femelles.2 Chez les rats avec une lésion du noyau raphé dorsal (NRD), la diminution de la lordose en réponse au baclofène a été moindre que dans contrôles, suggérant que le DRN peut être un site d’action.3 Au niveau de la moelle épinière, le baclofène a provoqué une inhibition dose-dépendante de l’érection copule réflexes ex.4?6 Endogènes niveaux mesurés GABA dans le LCR a augmenté de 1000% après l’éjaculation, lorsque les animaux étaient réfractaires à la santé sexuelle stimuli.7
La sexualité est souvent mal traitée dans la population handicapée et peut être un facteur dans ce qui n’est pas indiqué précédemment. Une discussion sur l’histoire sexuelle, dysfonction sexuelle, et d’éventuels effets secondaires sexuels devraient être inclus avant de commencer baclofène. Si le médicament de modifier le fonctionnement sexuel, le patient peut alors plus à l’aise de discuter des préoccupations sexuelles. Traiter la dysfonction sexuelle peut exiger effilée baclofène (mais il ya un nombre très limité d’agents antispasmodiques), ajustement de la posologie ou le calendrier de baclofène pour faciliter le fonctionnement sexuel, et de discuter des méthodes pour augmenter la stimulation sexuelle. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour examiner plus en détail les implications de l’utilisation du baclofène sur la fonction sexuelle.

Solutions préconisées : Baisser le baclofène, ou adapter la répartition en fonction de la prévision du rapport sexuel. Le ciblage du craving alcool étant totalement incompatible avec un protocole permettant une concentration de baclofène la plus minime possible pour parvenir à l’orgasme, il n’y a pas de solution pour le moment.
La baisse du dosage semble la seule option pour remédier au problème.

Une fois cet abstract en poche et confirmation qu’il ne s’ s’agissait pas de cas isolés, mais qu’il était bien question d’un effet secondaire de la prise de baclofène à haute dose j’ai, avec deux camarades, alerté les médecinsprescripteurs de la première heure sur l’existence de ce problème, dont ils n’avaient jamais entendu parler.
Cet effet indésirable sera pris en compte dans les essais en double aveugle baclofène contre placébo menés par Philippe Jaury à partir du mois de Mai 2012.

C’est une autre forme de sexualité à apprivoiser, différente mais néanmoins intéressante dans la mesure ou le plaisir est là. Mais il est tout de même frustrant de ne quasiment jamais atteindre l’orgasme libérateur, ou un orgasme de mauvaise qualité.

Certains membres du forum ont abandonné leur traitement à cause de ça, et leur sexualité est redevenue normale. Par contre pour l’alcool du coup …
Personnellement, j’attends l’atteinte de la dose de confort pour voir si les choses s’améliorent.
En attendant, je fais avec, sachant que cela arrive tout de même parfois et que le plaisir c’est toujours bon à prendre.

05/08/2012 : Je rajoute que renseignements pris plus avant après d’un médecin prescripteur, celui ci affirme que l’aggravation de l’anorgasmie est directement liée la prise d’alcool pendant le traitement au baclofène et absolument pas au baclofène en lui même, ce qui se peut tout à fait se concevoir.

 

 

 

 

Baclofène et sexualité

Il a été assez fréquemment rapporté une incidence de la prise de baclofène à haute dose sur l’activité sexuelle, chez les hommes comme chez les femmes.

Il faut distinguer :

1) Les effets de la prise de baclofène sur la libido.

2) Et les effets de la prise de baclofène sur la capacité à atteindre l’orgasme : l’anorgasmie sous baclofène à hautes doses

 

Baclofène et libido

08 août 2012 :

Gardez toujours à l’esprit que : La sexualité est largement impactée par l’alcoolisme. Souffrir de cette maladie pendant des années, parfois des décennies, et exiger une sexualité parfaite comme si rien n’avait eu lieu relève d’un doux délire. Même une abstinence retrouvée, des années seront peut être nécessaires pour retrouver un semblant de « normalité » à tous les niveaux, y compris sexuel. De plus, il semblerait que consommer de l’alcool pendant le traitement puisse s’avérer ralentir le processus, voire contre productif dans certains cas, contrairement à ce que l’on avait coutume de dire il n’y que ne serait ce 2 ans « 

La libido n’est en grande majorité pas affectée par la prise de baclofène.

Et surtout, nonobstant la libido, à ma connaissance, aucun cas d’impuissance n’a été rapporté.

L’alcool est un vaso-dilatateur, et libère la libido, en supprimant les barrières psychologiques, mais l’arrêt de l’alcool a l’effet inverse, on parle alors d’impuissance.
Mais si impuissance il y a cela n’a rien à voir avec la prise de baclofène. Elle est en général pré-existante, ou révélée par l’arrêt de la consommation d’alcool, mais n’a pas de lien avec le baclofène.

La libido est intacte, voire plus importante qu’avant dans la plupart des cas. En voilà une excellente nouvelle !