Permis de conduire et alcool : que vérifie le Tribunal pour rendre un permis de conduire ?

Votre permis de conduire a été suspendu pour conduite en état d’ivresse et vous allez passer en commission pour récupérer votre permis de conduire.

Que va contrôler la commission ?

Dans le cadre du contrôle de l’imprégnation alcoolique pour récupérer son permis de conduire en cas d’infraction, 3 marqueurs sont désormais vérifiés.

Le VGM, ou Volume globulaire moyen.

  • Il est augmenté chez l’alcoolique chronique.
    Il s’agit d’une macrocytose, c’est à dire une augmentation du volume des globules rouges.
    Sachant que les globules rouges se renouvellent tous les 120 j et que tous n’ont pas été produits le même jour, on estime qu’il y a une baisse significative du VGM après 3 à 4 semaines, soit 1/3 de 120 jours, et donc une normalisation totale après 4mois.

    Bien sûr, cette baisse n’est possible qu’en cas d’abstinence totale.
    Donc tout dépend du taux du VGM au moment où on commence à arrêter de picoler … Mais normalement en 3 mois c’est dans la norme.

  • Les gamma GT, qui sont le signe d’une induction enzymatique causée par l’alcool (entre autres, mais pas que.)
    Contrairement à ce qu’on croit, ce n’est pas une enzyme très spécifique.
    A l’arrêt de la consommation d’alcool, la diminution des GGT est en moyenne de 50 % tous les 10 à 15 jours.
    Et seule cette décroissance au sevrage confirme que l’alcool est bien le seul responsable de son augmentation.

    C’est dire que son taux est peu fiable à lui seul pour affirmer l’alcoolisme de quiconque …

    Quoi qu’il en soit, son taux se normalise après 2 mois d’abstinence, si et seulement si son taux élevé est dû uniquement à l’alcool.

  • Enfin les CDT, ou Carbohydrate Deficient Transferrin, est lié, avec une grande spécificité, à la prise continue d’alcool.
    Un taux de CDT est positif après une consommation d’alcool d’au moins 50 à 80 g d’alcool par jour.
    Son dosage permet de vérifier l’arrêt de la consommation d’alcool de façon beaucoup plus fiable que celui des gamma GT.

    Son taux doit être, selon la technique utilisée par le laboratoire inférieur à 1,7%.

    Un taux de CDT normal élimine une intoxication alcoolique, même si le dosage sanguin des Gamma GT est élevé.

    Car 25% des personnes alcooliques ont un taux sanguin normal de Gamma GT.

    Les valeurs de la CDT redeviennent normales entre 2 et 4 semaines après l’arrêt de la consommation d’alcool.

En dehors de la consommation excessive d’alcool, il existe de nombreux facteurs qui peuvent faire varier le taux des GammaGT ou le VGM.

En cas de doute sur la réalité de la consommation excessive d’alcool, les médecins recourent le plus souvent au dosage de CDT qui semble être aujourd’hui le meilleur marqueur de la consommation d’alcool, puisqu’il n’est pas influencé par d’autres pathologies ou la prise de certains médicaments.

Le dosage de CDT se révèle donc plus sensible et plus spécifique que le dosage des GammaGT ou du VGM.
Alors que plusieurs semaines de consommation d’alcool sont nécessaires pour faire augmenter le taux des GammaGT, une semaine suffit pour faite augmenter le taux des CDT.

C’est la raison pour laquelle les tribunaux ont de plus en plus souvent recours à ce dosage pour décider de l’opportunité ou pas de rendre son permis de conduire à un contrevenant.

Les commentaires sont fermés.