Préambule : Comment fonctionne le baclofène?

Avant d’attaquer le vif du sujet un préambule s’impose.

* Pharmaco-cinétique

Absorption :
Le baclofène est rapidement absorbé et largement distribué dans tout l’organisme. La biotransformation est très limitée de sorte que l’essentiel (85 %) du principe actif est évacué sans transformation, essentiellement dans les urines.
Demie vie plasmatique du baclofène : elle est d’environ 4 heures.
Pic sérique du baclofène : (c’est à dire la concentration maximale) il est atteint en 1h30 à 2 heures.

Pour faire simple : Quand on prend une prise, le baclofène commence à agir crescendo pour atteindre son effet maximal (pic sérique) au bout d’une heure et demie environ, puis l’efficacité de la prise décroit.
Pour la démonstration on considère que le pic sérique est atteint en 1 h 30.
Une petite illustration ci-dessous
Merci à Nighwish d’avoir concocté ce petit fichier qui m’est bien utile pour illustrer mes propos

var publicaConfig_7027c01ed5b94f7b8a21641f3e7a68d9 = { documentId: 387078, productId: 415635, viewportWidth: 620, viewportHeight: 800, page: 1, mode: «  »}; var ysConfigReader = { CssPath: »/BookReader/Css » };Cliquez ici pour lire Pic sérique d’une prise de baclofène

Pourquoi le dosage, les paliers, la régularité et la répartition des prises sont ils si importants ?

J’ai emprunté au Docteur Phillip THOMAS, prescripteur anglais de baclofène très expérimenté, guéri lui même de son alcoolisme après avoir lu le livre d’Olivier AMEISEN, une comparaison que je trouve très parlante.

Imaginez que votre cerveau est une baignoire sans siphon, de sorte qu’elle se vide en permanence.
Imaginez maintenant que l’eau, c’est le baclofène, et le robinet les prises de baclofène dans la journée.

Le but du jeu est de remplir la baignoire, jusqu’à atteindre le niveau où le craving disparaît (dose seuil), d’y rester un bon moment, et de redescendre tout doucement le niveau pour atteindre la dose minimale permettant de conserver le bénéfice de la disparition du craving (dose de confort), et vraisemblablement d’y rester à vie.

Et c’est quant à la façon de remplir la baignoire que les opinions divergent.

En gros il y a trois écoles :

– Celle qui, comme Olivier AMEISEN, préconise une augmentation très rapide : 4 prises par jour espacées de 4 heures (8h,12h,16h,20h) avec augmentation de 20 mg tous les 3 jours (voire tous les 2 jours, c’est la nouvelle mode).
Le docteur Ameisen est arrivé à l’état d’indifférence à 27 comprimés soit 270 Mgr, il a
continué pendant 12 jours puis a baissé de 2 comprimés par semaine pour se stabiliser à
10/12 , dose qu’il prend depuis (il a peut être même encore un peu baissé à 80 mg je crois), et qu’il prendra vraisemblablement à vie.

Ce protocole a fonctionné à merveille pour lui car il n’avait pas d’effets secondaires à part de la somnolence. Mais ceux qui ont adopté ce protocole à la lettre avec des effets secondaires s’accumulant au fil des augmentations trop rapides en dosage et en temps, ont dégusté sévère.

– Puis il y a le ciblage de craving exclusivement, c’est à dire que pour un craving à 17 heures, on ne commence la première prise à 12 h, on les enchaîne, de façon assez rapprochées pour qu’au moment de l’heure du craving, le cerveau soit bien inondé de baclofène.
L’inconvenient de cette méthode est que la baignoire est quasi vide toute la journée et le robinet est ouvert à fond pendant un laps de temps de quelques heures.
Et là encore, beaucoup d’effets secondaires .

– La troisième méthode, qui est appliquée par la plupart des médecins prescripteurs en France est une sorte de mix des deux précédentes, et tient en trois principes simples :

1) Prendre le baclofène TOUTE la journée, même si il n’y a pas de craving le matin.
2) Cibler le craving en augmentant le dosage un peu avant le craving pour le couvrir au maximum.
3) Trouver sa bonne répartition en fonction du ciblage du craving et des effets secondaires.

Il sera question ici de ce troisième protocole.

Dans l’article sur la répartition j’insérerai des graphiques c’est beaucoup plus parlant.

Les commentaires sont fermés.