Réflexions préalables avant la prise du baclofène : bilan sanguin – consommation d’alcool et traitement au baclofène

Bilan sanguin préalable

Avant de commencer le traitement au baclofène, votre prescripteur exigera sans doute une prise de sang, et tout au long du traitement, des analyses de contrôle régulières.

Cela peut vous faire peur d’être confrontés aux résultats, mais c’est très important pour deux raisons : .
La première est que cela va vous permettre de savoir d’où vous partez », et de constater les résultats spectaculaires du baclofène sur vos résultats d’analyse et ce très rapidement.
Vous serez d’autant plus motivé !

La seconde est que cela permet au médecin de surveiller si la prise de baclofène a une quelconque incidence négative sur certains marqueurs.
(Pour lire mon expérience à ce sujet c’est ici)

Pour être en contact quotidien avec beaucoup de patients grâce au forum, j’ai pu constater que de nombreux médecins ne prescrivaient pas d’analyses préalables, ni de contrôle régulier au cours du traitement.
A mon sens, ils devraient tous le faire.
Mais si ils ne vous le propose pas : exigez une ordonnance, avant de commencer et un contrôle régulier par la suite.

Consommation d’alcool


Concernant la consommation d’alcool pendant le traitement :
En 2009, les médecins prescripteurs disaient à leurs patients de ne pas se préoccuper de leur consommation qui baisserait d’elle même (ce qui est  vrai et parfois très rapidement).
C’était même conseillé … Comme preuve de l’efficacité quasi « miraculeuse » du baclofène.

Cette position a aujourd’hui évolué, et ce en raison d’un recul bien plus important quant au suivi des patients sous baclofène.
Et de ce que j’avais pu en déduire, empiriquement au fil du temps il avait été commencé à être admis que l’arrêt de l’alcool durant le traitement était bénéfique : 3 plusieurs titres

1) Le baclofène agit mieux, et plus vite.
De ce fait, l’indifférence semble arriver plus rapidement, et à un dosage moindre que si le patient continue à boire.

2 ) Les effets indésirables de l’alcool étant peu ou prou les mêmes que ceux de l’alcool, boire sous baclofène semble aggraver les effets indésirables.

3) Cela permet (et là c’est juste mon avis) de couper dès le début l’herbe sous le pied aux habitudes.
Car, une fois le craving « tué » par le baclofène, certains continuent à boire par habitude, voire se forcent à boire sans envie (parce que c’est l’heure du rituel tellement ancré dans notre vie depuis des années).
Et c’est un vrai problème car source d’interrogations, de doute :
Dois je continuer à monter ?
Est vraiment de l’habitude et pas un petit reste de craving ?
Le baclofène marche t-il sur moi ?
Personnellement, avec le recul, si je pouvais revenir en arrière, je pense que je demanderais à faire un sevrage de 4 ou 5 jours en clinique pour me sevrer physiquement, et à commencer le baclofène au cours de ce sevrage ou tout de suite à ma sortie.

Depuis fin 2016, cette intuition empirique semble confirmée par une étude statistique de l’association Baclofène effectuée sur 730 patients alcoolo dépendants sous baclofène.

Il en résulte concernant la consommation d’alcool que :

  • L’importance de la consommation d’alcool durant le traitement semble bien être un facteur majeur dans la survenue et dans l’intensité des effets indésirables.
  • La dose efficace de baclofène pour atteindre l’indifférence semble également bien liée à la consommation.

Étant donné que les hautes doses peuvent être à l’origine d’effets indésirables, arriver à diminuer le plus possible sa consommation d’alcool semble être un ticket gagnant pour que le traitement se déroule dans les meilleures conditions possibles ( dose efficace plus faible et effets indésirables moins marqués).

Mais pour vous rassurer, il en résulte aussi que :

  • 67% trouvent que les effets indésirables du baclofène sont plus supportables que ceux de l’alcool.
  • 14 % les qualifient d’équivalents.
  • seuls 19 % les jugent plus handicapants.

Enfin, l’arrêt de l’alcool n’est pas du tout obligatoire.
Si on n’y parvient pas, ou si c’est impossible à envisager, le baclofène fonctionnera quand même.

D’ailleurs, ainsi que je l’ai indiqué en préambule de cet article, au début de cette aventure, il ne venait à l’idée de personne d’arrêter de boire !
C’était et c’est même encore l’intérêt de ce traitement. C’est le seul qui offre cette option.
Nous attendions que ça vienne tout seul. Et ça venait !
Olivier Ameisen lui même n’était pas abstinent.
Il n’avait en outre que peu d’effets indésirables (somnolence et c’est tout)
Et il n’est pas le seul : certains n’en n’ont que très peu, voire pas du tout.

La réussite risque juste d’être un peu plus longue à atteindre, et peut être un peu plus difficile, mais après toutes ces années d’alcoolisme, nous ne sommes plus à quelques semaines près !

L’essentiel est d’être motivé, déterminé et d’y parvenir.

Commentaire

Réflexions préalables avant la prise du baclofène : bilan sanguin – consommation d’alcool et traitement au baclofène — 5 commentaires

  1. Bonsoir
    Si tu y penses, si ne peux pas t’en passer, si lorsque tu commences à boire tu n’arrives pas à t’arrêter, il y a de grandes chances que tu sois dépendant. Et le fait que tu sois sur ce site montre bien que tu as conscience que tu as un problème avec ta consommation d’alcool. Tu es sans doute en train de sortir du déni. Si tel est le cas, tu vas t’en sortir avec le baclofène.
    Ça va le faire !

  2. Bonjour ,
    je sais pas si je suis alcoolique mais lorsque je commence a boire c’est un carnage je bois e a n’en plus finir et au matin je suis dépité et je me dis qu’il faut que j’arrête avec malgré les essaies et les intimidation de ma petite ami sur ce point je n’arrive pas a faire stop certes mon entourage y est pour quelque chose mais franchement j’ai grave envie de stopper .
    Ma position géographique je suis en Afrique et j’ai parcourus votre site et le suivi par un médecin est d’autant plus couteux que ca va être difficile, j’aimerai savoir comment me procurer le précieux médicament afin d ne plus avoir faire a ce probleme

    merci de me répondre le plus tôt que possible

  3. Bonjour,
    D’après ce que vous décrivez, il semble bien que vous soyez alcoolo dépendant et que le baclofène puisse être la solution à votre problème.
    Je ne peux que vous conseiller de vous inscrire sur le forum d’entre aide des patients sur lequel vous trouverez de l’aide et sur lequel j’interviens également.
    A très bientôt.

  4. Bonjour,

    Ce site n’est qu’informatif et le prolongement de notre forum d’entraide sur lequel je ne peux que vous inciter à vous inscrire : http://www.baclofene.fr.
    Vous y trouverez de l’aide, du soutien de toutes les personnes qui sont dans votre cas, et les coordonnées d’un prescripteur si votre médecin refuse de vous le prescrire
    A très bientôt.