Le forum baclofène.fr est le prolongement de ce site

Bonjour,

Ce site est purement informatif.
Il a pour but de vous aider à comprendre le fonctionnement du baclofène, le déroulé du traitement qui est pour le moins atypique.

Si vous recherchez du soutien, un médecin proche de votre domicile, une aide personnalisée de ma part sur votre traitement, ou tout cela à la fois : merci de vous inscrire sur

le forum baclofene.fr patients/ médecins, du réseau de l’Association AUBES.

C’est avec un immense plaisir que nous vous viendrons en aide pour vous sortir de votre dépendance, quelle qu’elle soit.

A très vite !
La liberté est au bout du chemin.
Changethescript

Posted in Non classé | 2 Comments

Malades mais non coupables

L’alcoolisme, comme la toxicomanie, est une maladie, et non un vice.
De récentes découvertes sur la chimie des neurones ont permis de montrer que la volonté n’est pas mise en cause dans les phénomènes d’addictions.

Environ 10 personnes sur 100 sont prédisposées à devenir dépendantes d’une substance comme l’alcool, l’héroïne, les médicaments, etc.

C’est la rencontre avec le produit qui déclenche la maladie.
Impossible de s’arrêter de consommer, la volonté n’a aucune prise sur la consommation.
Le malade devient l’esclave du produit.

En automne 2008, le Professeur Olivier AMEISEN a sorti un livre (« le dernier verre ») qui raconte comment il a guéri son alcoolisme à l’aide d’un vieux médicament générique (le baclofène).

Il a découvert que pris à une certaine dose ce médicament entraînait une indifférence à l’alcool.

Le 1er verre n’entraîne plus le second et les suivants.
Il ne s’agit pas d’abstinence au prix d’une lutte quotidienne de tous les instants, mais d’indifférence amenant à terme à la guérison.

Nous sommes désormais des milliers, en France et à l’étranger, à avoir la chance d’être soignés par un médecin qui nous prescrit du baclofène.
Et les témoignages sont éloquents, c’est une bouffée d’oxygène, une aide inestimable pour prendre le dessus sur l’addiction.

Lors de la découverte d’Olivier Ameisein, et pendant des années, l’information concernant cette molécule n’était pas ou peu diffusée, pour la bonne et simple raison que ce médicament est tombé depuis longtemps dans le domaine des génériques.

Et aucun laboratoire ne s’intéresse à de nouvelles applications possibles du baclofène.
Tout le monde a le droit d’en fabriquer.
Donc ça ne rapporte à personne, il n’y a pas d’exclusivité possible.
De plus, cela met en péril tout un système de prise en charge des malades alcooliques, système très coûteux, très lourd, et inefficace mais qui fait vivre beaucoup trop de monde…

Le baclofène était jusqu’alors utilisé par les neurologues pour soigner des troubles musculaires bénins chez les malades de la sclérose en plaques.
Il peut s’administrer de deux façons : par voie orale (comprimés) ou par voie intrathécale (injection directe dans le cerveau).
Les malades alcooliques (ou toxicomanes) le prennent sous forme de comprimés.

Sous cette forme, le baclofène n’a jamais causé de décès, ni de troubles graves ou irréversibles. Même par tentative de suicide (jusqu’à 250 comprimés en une prise) personne n’est jamais décédé suite à l’absorption de comprimés de baclofène.
Le baclofène, est un vieux médicament (plus de 40 ans), dont les effets sont bien connus.

Des essais sont désormais en cours. « Bacloville », essai en double aveugle baclofène contre placébo, est désormais terminé et les résultats vont être connus fin 2014.

Le taux de réussite, avec ce traitement est tellement encourageant, que les pouvoirs publics n’ont même pas attendu les résultats des essais, pour accorder en 2013 au baclofène une Recommandation Temporaire d’Utilisation (dite RTU), permettant le remboursement de ce médicament par l’assurance maladie d’une part, et autorisant enfin la prescription hors Autorisation de Mise sur le Marché (ou hors AMM), puisque celle ci n’avait pas été donnée au baclofène dans l’indication d’alcoolo dépendance.

Tous les médecins peuvent désormais le prescrire sans aucune crainte, malgré quelques restrictions qui vous sont précisées sur ce site.

L’alcool tue (120 morts par jour en France), les drogues tuent, le baclofène ne tue pas.

Vous allez pouvoir trouver ici des informations sur  le baclofène dans le traitement de l’alcoolisme, sachant qu’il fonctionne également pour d’autres addictions : médicaments (antidépresseurs, anxiolitiques, codeïne), cocaïne, cannabis, subutex,  boulimie, et même le tabac.

Nous parlons principalement d’alcoolisme, mais il nous a été donné de constater que des malades alcooliques consommateurs de cannabis guérissaient de cette addiction avant de guérir de celle de l’alcool.

Bref, on peut sans grand risque affirmer que cette molécule est la molécule qui « guérit » des addictions.

Mais c’est miraculeux, trop beau pour être vrai !

Cela n’a rien de miraculeux, vous le constaterez par vous-même en parcourant ce site documenté d’articles scientifiques , d’explications neurobiologiques, d’articles de presse, d’audios, de vidéos, et de témoignages de guérison.

Vous pouvez participer à ce site en postant sous chaque article vos commentaires, et vos questions éventuelles auxquelles je répondrais personnellement.

Bonne visite

La guérison est au bout du chemin !

(Mise à jour le 06/10/2014)

Petites précisions sur le fonctionnement du site :
Sur la page d’accueil en dessous de cette introduction, sont publiés les derniers articles, totalement dans le désordre, car ils apparaissent en une par date de publication, ou dès que je change la mise en page ou une virgule.
Mais le site est structuré : il vous suffit de naviguer dans les onglets du menu en haut, juste en dessous de la bannière et au dessus de cette page, tout est organisé.

 


Posted in Introduction, Non classé | Tagged , , , , | 2 Comments

La RTU assassine t’elle le baclofène ?

La reconnaissance en mars 2014 par l’ANSM du baclofène dans le traitement de l’alcoolisme aurait dû permettre aux malades d’accéder enfin à un traitement très efficace et peu cher.

Mais voilà, depuis cette reconnaissance officielle, les prescriptions chutent comme vous pouvez le constater ici :

http://ias.openhealth.fr/fr-fr/Cartes-IAS/iasbaclofene

Quels liens et conflits intérêts viennent donc perturber ce traitement ?
Qui gêne-t-il ?
Certainement pas les patients qui ne cessent de le plébisciter et se battent avec les médecins contre les trop nombreuses campagnes de dénigrement et d’obscurantisme depuis des années.

En avant-première, vous pourrez lire ci-dessous l’article du Dr Renaud de Beaurepaire et du Pr Philippe Jaury, sur leur analyse factuelle des conséquences de la RTU baclofène et de son impact négatif sur la prescription de ce traitement pourtant innovant depuis plus d’un an.

« La RTU est elle en train d’assassiner le baclofène ? »

Posted in Documentation, Publications scientifiques et médicales | Leave a comment

28/08/2015: Blog de Jean Yves Nau : Sur le recul des ventes de baclofène.

Alcoolisme : les ventes de Baclofène reculent. Comment peut-on expliquer ce phénomène ?

Posted in Documentation, Publications internet | Leave a comment

A lire sur Capital.fr

Baclofène et alcoolisme : un article sur capital.fr :

Des médicaments encore plus efficaces contre l’alcoolisme bientôt en pharmacie

Posted in Documentation, Publications internet | Leave a comment

Philippe Jaury sur RFI LE 4 Juillet 2015

A écouter Philippe Jaury sur RFI, dans l’émission Priorité santé

Posted in Documentation, Radio/TV | Leave a comment

Selincro, dépression, auto-mutilation et suicide

Selincro, dépression, auto-mutilation et suicide

Prescrit dans la réduction de l’alcoolodépendance, le Selincro (nalméfène) vient de faire l’objet d’un signal d’idéation suicidaire. Identifié par l’EMA sur la base de dix-sept cas extraits de EudraVigilance, ils sont considérés comme étant des événements médicaux importants.
Le PRAC a examiné les éléments de preuve disponibles à partir de ces 17 rapports de cas. Certains appuyant une relation de causalité potentielle et, considérant que l’idéation suicidaire est un événement grave, il est demandé au titulaire de l’AMM pour Selincro (Lundbeck) de procéder à un examen des cas de dépression, de suicide et d’automutilation associés au nalméfène au sein de la procédure de pharmacovigilance. Lundbeck devra inclure des données provenant de toutes les sources, y compris des essais cliniques, rapports spontanés et de la littérature appropriée pour évaluer la possibilité d’une association biologique. Les différents facteurs d’abandon devront être pris en compte dans l’interprétation des résultats des essais cliniques. Enfin, le laboratoire devra également s’exprimer sur la nécessité de toutes modifications éventuelles liées à l’information sur le médicament et / ou concernant le plan de gestion des risques.
Le Rapporteur a confirmé que ce signal nécessite des analyses et la priorisation de la PRAC.

Agence Européenne du Médicament – EMA
Comité d’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance – PRAC
09 juillet 2015

« Source : P.19 & 20 des minutes du PRAC » 

Posted in Documentation, Publications scientifiques et médicales | Leave a comment

Paris Match : baclofène et TCA

Deux articles parus dans Paris Match, à l’occasion de la sortie du livre d’Agnès Renaud : « Enfin libre grâce au baclofène ! Comment j’ai mis fin à des années de boulimie »

* Interview d’Agnès Renaud :Le baclofène m’a sortie de l’enfer de la boulimie”

* Interview de Pascal Gache : “Le baclofène peut aider là où la thérapie échoue”

Posted in Documentation, Presse écrite, Presse Française | Leave a comment

Le prix de l’Évolution psychiatrique 2014 attribué à Renaud de Beaurepaire

Le prix spécial du Jury de L’Évolution Psychiatrique 2014 a été attribué à Renaud de Beaurepaire pour son ouvrage « Vérités et mensonges sur le Baclofène, la guérison de l’alcoolisme », (Paris, Albin Michel,2013).

« Prix de l’Evolution psychiatrique 2014″ 

Posted in Divers, Documentation | Leave a comment

Reportage sur la RTS

A voir : petit reportage de la RTS, suite à l’étude allemande BACLAD, avec Pascal GACHE

Une nouvelle étude atteste de l’efficacité du Baclofène contre l’alcoolo-dépendance

Posted in Documentation, Radio/TV | Leave a comment

Concert gospel en hommage à Olivier Ameisen

Le prochain concert gospel en hommage à Olivier Ameisen aura lieu le 19 juin 2015 à 20h30, en l’Eglise Notre Dame du Travail – 59 rue Vercingétorix – Paris 14.

Noëlle Viala, la compagne d’Olivier, en est toujours la Chef de Cœur.

 

Flyer_concertOA_2015_2

Posted in Evènements à venir | Leave a comment

A écouter

* Interview de Philippe Jaury sur BFMTV

 

* Celle de Renaud de Beaurepaire sur RTL

 

* Celle de Bernard Granger sur RTL également

 

* Et pour rire un peu, celle de Philippe Batel sur Europe1

Posted in Documentation, Radio/TV | Leave a comment